Conseil et réglementation

La réglementation semble stricte mais savez-vous que le  ramonage comporte de nombreux avantages qui adoucissent cette réglementation :

*Économie d’énergie : 1 mm de suie = 10 % de perte d’énergie.
*Réduction des risques d’intoxication.
*Réduction des risques de feux de cheminée.

POURQUOI UN RAMONEUR QUALIFIÉE?

Les dispositions du RSDT (Règlement Sanitaire Départemental Type) imposent de faire appel à un spécialiste capable de fournir une facture, preuve de l’entretien. Optez pour un maître ramoneur certifié et si possible ayant au moins trois années d’ancienneté.

POURQUOI RAMONER AU PRINTEMPS?

Le problème est que nombreux sont ceux qui attendent la fin de l’été pour s’en inquiéter. Ce n’est pourtant pas la meilleure période : le début de l’automne est très souvent synonyme d’intense activité pour la profession. En revanche, le printemps est une période beaucoup plus propice puisqu’elle coïncide avec l’époque où on arrête de chauffer. Ainsi les dépôts liés à la fumée sont encore secs au printemps, tandis qu’ils sont particulièrement humides et tenaces en automne.

CONSEIL DE RAMONEUR

Conseil de ramoneur

Obligation de conseil

Sachez que le professionnel qui prend en charge votre ramonage doit satisfaire à une obligation de conseil et qu’il peut aller jusqu’à interdire l’utilisation d’un conduit s’il juge l’installation vraiment trop dangereuse.
Sachez aussi que le recours aux produits chimiques ne vous dispense pas du ramonage traditionnel, qui lui seul est efficace.

Principe du ramonage

Le principe du ramonage est simple : lorsque vous utilisez votre cheminée ou votre chaudière, la combustion du gaz, de bois, ou de fuel crée en montant dans les conduits de fumée de la suie.

Lors du ramonage, le ramoneur fait disparaître cette couche de suie qui encombre vos conduits de fumée. Il effectue aussi des contrôles afin de s’assurer de la vacuité des conduits.

Pour information : le ramonage incombe en général à l’utilisateur de la cheminée ou de la chaudière, que vous soyez propriétaire ou locataire !

Ramoner pour économiser

Un conduit de cheminée insuffisamment ramoné s’encombre de déchets de cendres et de suie, qui nuisent à la performance énergétique de l’installation, dont le tirage n’est plus optimal. La surconsommation d’une cheminée insuffisamment ramonée est ainsi évaluée à 8%.

Graphique de surconsomation faute de ramonage
null

« Le ramonage est régie par l’article 31 du règlement sanitaire départemental de votre département. »

RÉGLEMENTATION ET OBLIGATION

Le ramonage de votre cheminée et de votre chaudière est obligatoire, et à une fréquence précise selon votre type de conduits de fumée.

Vous devez effectuer un à deux ramonages par an selon le code sanitaire. Les conduits de fumée de gaz doivent être ramonés une fois par an, tandis que les conduits de fumée du fuel, du charbon et du bois doivent être ramonés au minimum deux fois par an, dont un ramonage doit avoir lieu pendant la période de chauffe.

Du coup, si vous n’effectuez pas ce ramonage, vous êtes susceptibles de ne plus être couverts par votre assurance en cas d’incident. Et en cas d’incendie, c’est votre responsabilité civile, voire pénale, qui peut être en jeu…Gardez donc bien le certificat de ramonage que nous vous remettons après chaque intervention, il atteste de la « vacuité du conduit sur toute sa longueur ».

Le ramonage n’est pas qu’une obligation, il vous permet aussi d’utiliser votre chauffage en toute sécurité et de faire des économies d’énergie.

En effet, au delà de l’obligation légale d’effectuer un ramonage une à deux fois par an selon le combustible utilisé, vous vous apercevrez qu’un ramonage est nécessaire et présente de véritables avantages pour votre cheminée ou votre chaudière. Il vous permet d’abord d’obtenir un meilleur tirage, du coup vous utiliserez moins de combustibles. On estime à près de 8% les économies d’énergie réalisées en terme de combustible utilisé si de la suie s’était accumulé dans vos conduits.

Vous limiterez aussi la pollution produite par votre installation.

Et surtout, en termes de sécurité, vous limiterez votre exposition à deux risques majeurs de l’utilisation de votre cheminée ou de votre chaudière en effectuant régulièrement un ramonage :

 

  • ÉVITEZ LE FEU DE CHEMINÉE
  • ÉVITEZ L’INTOXICATION AU MONOXYDE DE CARBONE